top of page

MONT
 

" Aout 2019, sortant tout juste d’école de cirque, j’ai 23 ans et je décide d’amorcer mon propre

J’ai toujours été motivée par la découverte de nouvelles techniques, de nouvelles formes d’ex- pression. Je voulais partir d’une forme qui puisse être exploitable longtemps (voir toujours) de pleins de manières. Pour permettre cela dans mon processus créatif, je devais trouver une base qui serait garante de la cohérence entre les différentes formes entre elles en la rendant inhérente. Je savais aussi que je vou- lais travailler en grand groupe, et proposer à une dizaine de personne de se joindre au projet. Je trouve nécessaire de vivre des aventures collectives, imaginer et s'émerveiller à plusieurs. Mieux je définissais ce qui compose mon univers, plus je serai à même de leur partager.

Suivant mon intuition, avec mes premier collaborateurs Virginie Terroitin (architecte), Hugo Lar- roche (architecte) et Victor Kastel (musicien), nous nous sommes réunis à l’occasion d’une première ré- sidence autour de la table. Avec eux, j’ai fait le travail de fouiller dans ma mémoire, mes notes, mes plus vieux cahiers de dessin: tout ceci dans le but de donner naissance au document premier du projet, qui rassemblerait des envies si lointaines et toujours présentes qu’il serait gage de sincérité.

Nous avons pétrit tout ce qui était ressorti de cet examen auto-centré, croisé les idées et rassemblé les concepts : c’est comme cela qu’est arrivée la carte de MONT.

La carte de MONT est composée de seize espaces. C’est une géographie d’états émotionnels, de sensations, d’idées immatérielles. Ce monde imaginaire possède ses propres lois physiques, sa propre faune, et en son sein évoluent huit personnages : Léopolde, Eza, Joud, Edwige, Bruy, Blarney, Sael et Five.

Par sa précision, MONT assure une cohérence entre les différentes propositions qui le racontent. Il nous permet de proposer des œuvres complètes, indépendantes et complémentaires.

Par son immensité, MONT peut continuellement se ré-inventer. Il doit avoir la souplesse d’accueil- lir nos envies futures.

Il constitue une matière première avec laquelle nous pouvons nous approprier, user, polir diverses formes artistiques (les arts-vivants, la magie, les arts-plastiques, le costume, l’architecture...). "

Rachel Cazenave

Le Cirque Jafarson

bottom of page